institut biblique de versailles
Joseph et la paix dans la famille
Évènement

Joseph et la paix dans la famille

à partir du 6 novembre 2020
Centre Jean XIII - Le Chesnay

L’histoire de Joseph vendu par ses frères est bien connue. C’est vrai roman dont on peut parfois se demander ce qu’il vient faire dans la Bible. Les neuf rencontres proposées ont l’ambition de nous ouvrir à la question : Que la Bible veut-elle nous dire sur la famille en terminant le livre de la Genèse par ces quatorze chapitres pour le moins étonnants ?

Parmi les sujets d’étonnement, disons tout de suite que la thèse qui ressort de ce récit dépend du contexte dans lequel il est lu. Lu pour lui-même, le Roman de Joseph est le récit d’une séparation douloureuse qui trouve son épilogue dans des retrouvailles familiales grandioses : tout est bien qui finit bien ! Il nous enseigne alors peu de choses sur la relation de Dieu avec cette famille si ce n’est que Joseph a eu raison de faire, contre vents et marées, confiance à son Dieu. En revanche, quand on lit ce récit comme le dénouement de toute l’histoire de Jacob, il prend un relief particulier, soulignant que Dieu seul procure la béatitude, le šālôm, à condition de lui faire confiance. Les auteurs bibliques semblent vouloir souligner que Dieu propose infatigablement des chemins pour accéder au šālôm, et cela malgré les péchés des hommes qui sont autant d’obstacles que Dieu propose de maîtriser. Mais c’est certainement en lisant le Roman de Joseph comme la conclusion de tout le livre de la Genèse que le récit déploie toute son ampleur en se présentant comme la réponse proposée par Dieu au drame des premiers chapitres. Au commencement Dieu créa la famille. Mais la famille primordiale, incapable de dialoguer entre ses membres, sombre dans la jalousie et le meurtre. La violence semble inéluctable depuis que Caïn considère que Dieu n’a pas agréé son sacrifice pourtant exécuté selon les règles. Avec Joseph nous voyons la miséricorde triompher de la violence, illustrant comme par avance l’adage rapporté par Osée et souligné avec insistance par Jésus :
« C’est la miséricorde que je veux et non les sacrifices ».

En neuf rencontres nous terminerons notre lecture de l’histoire de Jacob interrompue brutalement l’an dernier par la crise sanitaire et nous découvrirons dans le Roman de Joseph à quel point la famille est au centre du dessein divin pour les humains que nous sommes : c’est au sein de la famille, malgré ses errements, les difficultés qu’elle rencontre, ses tiraillements et ses conflits, que Dieu ouvre des chemins toujours nouveaux, souvent inattendus, pour accueillir le don divin par excellence : la béatitude, le šālôm.

La méthode de lecture proposée est accessible à tout public intéressé par ce que la Bibe dit à propos de la famille. Elle croise l’analyse narrative d’André WÉNIN, professeur d’Ancien Testament à l’Université catholique de Louvain et l’approche historique de Thomas RÖMER, professeur d’Ancien Testament à la faculté protestante de Lausanne et au Collège de France.

Horaire et lieu


Le vendredi de 14h00 à 16h00, au Centre Jean XXIII, 8 avenue Dutartre au Chesnay.


Programme


Vendredi 6 novembre 2020 : Le contexte historique du Roman de Joseph
Vendredi 27 novembre 2020 : L’intrigue du Roman de Joseph et son introduction dans l’histoire de Jacob
Vendredi 11 décembre 2020 : La famille dans la tourmente (Gn 37)
Vendredi 8 janvier 2021 : Juda et Tamar (Gn 38)
Vendredi 22 janvier 2021 : Joseph et Madame Pôṭîfar (Gn 39)
Vendredi 5 février 2021 : Joseph interprète les rêves des prisonniers (Gn 40 et 41)
Vendredi 12 mars 2021 : De la fratrie à la fraternité des frères de Joseph (Gn 42 à 44)
Vendredi 26 mars 2021 : La fraternité instaurée (Gn 45 à 47)
Vendredi 9 avril 2021 : Le šālôm de la famille (Gn 48 à 50) et conclusion

Pour tout renseignement : alain.toret@catholique78.fr

Renseignements et inscriptions
Pour toute information complémentaire : institutbibliquedeversailles@gmail.com
Fiche d'inscription : cliquez ici